L’éditeur logiciel québecquois Di-o-Matic annonce le lancement de son nouveau produit, Maskarad. Ce dernier se présente comme un logiciel de performance capture sans marqueur : prenant en entrée une vidéo, Maskarad va automatiquement localiser et tracker le visage de l’acteur.

Mieux encore, pour le tracking des lèvres, Maskarad ne se contente pas d’une analyse visuelle : utilisant sans aucun doute la même technologie que celle développée par Di-O-Matic pour Voice-O-Matic, Maskarad va analyser la piste audio de la vidéo, et analyser les phonèmes de façon à affiner l’animation. Cette méthode nécessite de travailler avec l’une des langues supportées : français, anglais, japonais, espagnol, italien, allemand.

Le logiciel est standalone, mais est censé s’intégrer facilement dans un pipeline par ses possibilités d’export, et la compatibilité est assez large : 3ds max, Lightwave, Maya, Softimage, MotionBuilder…

Di-O-Matic a évidemment mis en ligne quelques vidéos des performances de son logiciel, que voici :

– Vidéo initiale, marqueurs, résultats bruts, résultat final :

– résultats bruts au sein du logiciel de tracking sur différentes vidéos :

– et enfin, une présentation complète :

Quelques détails pour finir :
– Maskarad est censé pouvoir traiter toutes les ethnicités, et donc, on l’imagine, les peaux sombres/noires, yeux bridés, etc, cas auxquels bien des développeurs de logiciels d’analyse faciale ne pensent pas.
– Les formats d’export sont entre autres FBX, C3D, BVH et HTR.
– Le système est censé supporter toute forme de rigging facial : bones, blend shapes, morph targets, rigs custom.
– Maskarad emploie un système de licence flottante.
– Des samples d’animation sont disponibles sur le site ; une licence de test peut être disponible sur demande.
Pour tous les détails : page officielle Maskarad sur le site de Di-O-Matic.

source : 3DVF

468 ad