Cette fois-ci je n’aborderai pas de sujet lié au motion design ou à l’image de synthèse mais plutôt au voyage. A travers ce billet, je souhaite partager l’expérience que j’ai eu en Irlande ainsi que mon ressenti.

Je suis parti en Irlande pendant 10 jours pour des vacances avec un ami qui m’a accompagné pendant les 5 premiers jours. On avait plus ou moins tracé un itinéraire de ce que l’on voulait visiter, et croyez-moi le programme était chargé !

Nous avions rendez-vous à 9h au palais des congrès de Paris, à la station de bus pour le trajet vers Paris Beauvais. Après un peu d’attente et quasiment deux heures de trajets, nous étions à l’aéroport, sac sur le dos, couvert plus que de raison (on avait prévu le coup). Pour ma part je n’avais qu’un sac, tant dis qu’Elie emportait ses affaires dans une valise à roulette. Nous étions très peu équipés : vêtements chaud, Canon 60D (18-135 + 30 mm),crosse, grip, gopro, boussole (vous verrez pourquoi dans les prochains jours), trousse de toilettes. Après quelques minutes en porte d’embarquement (oui une crosse pour reflex c’est assez suspicieux quand on ne sait pas ce que c’est), traversé au moins quatre postes de sécurités (il ne blague pas chez ryanair), nous nous sommes enfin assis dans l’avion direction Dublin Airport.

Décollage 13h15 heure française et seulement 1h15 de vol. Notre séjour commencait vraiment !

Nous sommes arrivés à 13h45 heure irlandaise, à Dublin Airport. Après avoir franchis le poste de sécurité, nous nous sommes dirigé vers une navette qui allé nous emmener chez Hertz afin de récupérer notre voiture, une toute petite Ford K bleu ciel.

Première anecdote du voyage : En France, nous avons le volant à gauche mais en Irlande il est à droite ! Maintenant, imaginez deux Français au hasard, sur un parking de location de voiture du côté de Dublin Airport, essayant de … chercher la serrure pour ouvrir la voiture à droite. Imaginez-les pendant 5 minutes avant de se rendre compte qu’ils sont du mauvais côté. Bienvenue en Irlande !

Bref, nous avons quand même pris la route direction Galway via la Nationale 4. Première chose frappante, c’est lorsque que nous avons quitté Dublin (la ville, on s’est trompé de route), peu de temps après être rentré sur l’autoroute, c’est le changement radicale dans le paysage. La civilisation laisse vite place à de grand pâturage vert avec de vieux cabanons abandonnés. Après 1h30 de route et un dépaysement total, nous avons fait un arrêt à Athenry, histoire de faire quelque course, et de prévenir que nous étions bien arrivé.

Lorsque nous avons décidé de partir en Irlande, nous n’avions pris aucune réservation d’hôtel, chambre d’hôtes, etc, préférant se loger en fonction de notre programme. Nous avons trouvé (après au moins une bonne heure et demi de recherche), un bed and breakfeast, le Corleck House.


View Larger Map

Je vous le conseille, la personne qui nous a accueilli était génial, très sympathique, ravi d’accueillir de français à coup ‘Vive la Frônce’.

Nous étions contents de nous poser après tous ce trajet. Nous sommes allez faire un petit tour dans galway puisque nous étions situé à 5 minutes à pied du centre ville. Après un petit tour, nous sommes parti mangé au Super mac’s un fast-food (je sais ce que vous pensez, le mec va en Irlande pour manger dans un chaîne de fast-food mais pour ma défense ce n’était que le premier soir !).

L’anecdote de cette photo, c’est que lorsque je l’ai prise, une personne agée a cru que je l’avais photographié, a essayé de me prendre mon 60D, et devant mon refus m’a sortie un joli ‘Don’t mess, I fucking kill you !‘. Heuu comment te dire que t’es complètement dingue ? Après avoir rameuté le responsable, fais un scandale, le vieux est parti en râlant… Ah l’Irlande, tellement accueillante !

Nous avions décidé de partir le lendemain pour les magnifiques contrées du Connemara, et croyez moi, nous avions vraiment hâte !


Agrandir le plan

Irlande #1 : Arrivée en Terre Celtique, en bref :

Kilomètres parcourus : 220.

3 Mots-clés pour résumer la journée : Transport, bed&breakfast, menace de mort !

468 ad