Avec les Catalyst 10.3 (en mars 2010, donc), AMD devrait (enfin) proposer une prise en charge du relief avec ses cartes graphiques. Contrairement à NVIDIA, qui a développé un environnement complet, AMD devrait utiliser les services de sociétés tierces, comme DDD et iZ3D. Concrètement, AMD devrait proposer une offre moins restrictives au niveau du matériel (il y aura plusieurs distributeurs) mais a priori moins aboutie, des développeurs d’une autre société s’occupant du code. Pour le moment, une seule chose semble sûre : un dispositif d’affichage capable de travailler à 120 Hz (réellement, pas comme les téléviseurs) sera a priori nécessaire. Dans l’état actuel des choses, il existe deux modèles doté d’une dalle de 22 pouces (en 1 680 x 1 050), des modèles de 24 pouces en Full HD (1 920 x 1 080), des projecteurs et quelques téléviseurs (basés sur une technologie de rétroprojection).

Le problème principal auquel devra faire face AMD, c’est le support. NVIDIA travaille énormément avec les développeurs (on a pu le voir avec le dernier opus de Batman et son support de l’AA…) et la prise en charge du relief dans les jeux n’est pas triviale, des adaptations étant souvent nécessaires pour un rendu correct (notamment la gestion des objets en 2D comme les viseurs). En déléguant ce problème à d’autres sociétés, AMD risque de créer un clivage très net entre les jeux en relief pour NVIDIA et les autres, la société au Caméléon disposant d’une grande force de frappe dans ce domaine.

Mais ne soyons pas alarmistes, AMD nous a souvent habitué à de très bonnes surprises et la solution choisie à l’avantage d’être finalement plus ouverte que celle de NVIDIA, ce qui n’est pas un mal.

source : Tom’s Hardware FR

468 ad